pourquoi consulter ?

Pourquoi consulter ?
Parce qu’on est tous susceptibles de rencontrer au cours de notre existence des difficultés, d’éprouver un mal être intérieur qui nous dépasse et nous ne disposons pas toujours des ressources nécessaires pour y faire face seul.

Qu’elle soit de votre propre initiative, ou sur les conseils d’amis qui vous ont suggéré d’« aller voir quelqu’un » ou bien sur les conseils d’un professionnel, la décision d’aller consulter un psychologue peut être une chose difficile.
Le psychologue qui vous reçoit en a conscience et fera en sorte de vous mettre en confiance.

Aller voir un psychologue n’est pas synonyme de folie !
Chaque individu réagit différemment face aux difficultés qu’il rencontre. Sa capacité à y faire face dépend de son histoire, de la façon dont il a réussi à les surmonter par le passé, ou encore de l’état psychique et émotionnel dans lequel il se trouve dans son présent.

En tant que professionnel, le psychologue peut vous permettre de surmonter ces difficultés de part sa connaissance des troubles psychologiques et comportementaux mais aussi de part sa disponibilité, son écoute bienveillante et sa neutralité. L’objectif étant de vous accompagner vers une résolution de votre trouble et de vous guider vers un mieux-être.

> Consultation avec l’enfant et l’adolescent

La consultation auprès de l’enfant et de l’adolescent intervient dans des contextes de difficultés et de souffrances très variés que l’on peut observer le plus souvent dans l’environnement familial ou scolaire.

Il est important de prendre en considération les symptômes présentés par l’enfant, même très jeune. En effet, les enfants et les adolescents sont souvent en difficulté pour verbaliser leur souffrance : celle-ci peut alors s’exprimer sur un mode comportemental :
– troubles du sommeil (difficultés d’endormissement, cauchemars…)
– difficultés scolaires : chute des résultats, désinvestissement, phobie scolaire, anxiété de performance…
– difficultés de concentration, d’attention…
– mauvaise estime de soi, manque de confiance en soi…
– troubles du comportement : opposition, colères, repli sur soi/inhibition, tristesse…
– troubles fonctionnels : énurésie/encoprésie, troubles de la parole et du langage…
– troubles du comportement alimentaire
– troubles relationnels : isolement, anxiété sociale…
– phobies (peur des chiens, des ascenseurs…)
– troubles obsessionnels compulsifs (TOC)
– angoisse de séparation

Il arrive qu’une ou deux séances suffisent à accompagner parent et enfant et à mettre en lumière une situation délicate et complexe à comprendre. Parler tout simplement de la difficulté vécue permet parfois aux parents de dédramatiser et de reprendre confiance en leurs compétences.

S’il est nécessaire, une prise en charge psychologique plus longue peut être proposée afin d’offrir à l’enfant un espace de parole contenant et bienveillant afin de l’aider à avancer et à dépasser la difficulté rencontrée. Des médiations telles que le dessin, la pâte à modeler, le jeu permettent souvent de faciliter l’entrée en relation.

> Consultation avec l’adulte :

Le travail psychothérapeutique de l’adulte est une démarche personnelle devant être engagée par lui-même. Il s’agit de proposer un soutien ponctuel ou un accompagnement plus régulier dans un processus de réflexion sur soi. Voici quelques exemples de situations pouvant amener à consulter :
– stress, anxiété, fatigue, troubles du sommeil…
– dépression, troubles obsessionnels compulsifs, troubles du comportement alimentaire…
– troubles addictifs (alcool, drogues, jeux…)
– expériences traumatiques (accident, agression, maltraitance, deuil…)
– manque de confiance en soi
– souffrances au travail, harcèlement, changement de projet professionnel…
– difficultés de couple ou au sein de la famille (naissance, remariage, décès…)
– questions liées à la parentalité, à l’éducation…

Rencontrer un psychologue ne signifie pas forcément s’engager dans une thérapie longue.